vendredi , 24 mars 2017

Interview : 7 questions à Cyriac Gbogou

Interview : 7 questions à Cyriac Gbogou

Phonerol reçoit ce jeudi 07 juillet 2016, dans le cadre de la rubrique Interview, Cyriac Gbogou, activiste web, blogueur et cofondateur d’un espace de coworking appelé ovillage. Cyriac Gbogou partagera avec nous ses projets, ses passions et des conseils à la jeunesse qui a envie de faire bouger les choses.

Cyriac Gbogou

Phonerol : Bonjour pouvez-vous vous présenter ?
Cyriac Gbogou : Je suis Cyriac Gbogou, blogueur et cofondateur d’un espace de coworking qui s’appelle ovillage situé en zone 4.

Phonerol : Pouvez-vous nous en dire plus sur ovillage votre espace de coworking ?
Cyriac Gbogou : Ovillage est un tiers lieu libre. Dans cet espace nous essayons de répondre à 3 besoins qui sont :
Le premier c’est que nous avons constaté que les Ivoiriens passent en moyenne 1 h dans les embouteillages par jour. Il fallait donc créer un espace qui n’est ni le bureau ni la maison ou ils pourraient venir travailler avec les mêmes commodités que celles disponibles dans les entreprises.

Nous avons également constaté qu’il y a un gap entre la formation qui est donnée dans les écoles et les besoins des entreprises. Cet espace se veut également le lieu idéal pour rendre ces jeunes viables pour le marché de l’emploi, et faire d’eux des personnes ressources pour les entreprises.

Enfin, nous avons remarqué qu’il y a un fossé entre le monde rural et le monde urbain. Ovillage se veut cet espace ou nous allons créer des projets et des initiatives à l’endroit des populations rurales afin qu’elles soient au parfum de ce qui se passe dans les grandes villes.

A LIRE:  WeChat introduit le portefeuille mobile en Afrique du Sud

Phonerol : Avec le temps quels sont les obstacles que vous avez rencontrés ?
Cyriac Gbogou : Le premier obstacle était de faire comprendre le concept du partage de connaissance. Ce qui nous a pris 2 ans à expliquer. Il nous fallait inviter les personnes à partager ce qu’ils ont comme connaissance gratuitement et librement.

Il nous fallait également faire comprendre le concept de la cocréation. Nous pouvions monter et travailler sur des projets à plusieurs sans en être les leaders. Chacun apportant sa pierre afin de faire avancer le projet.
Le libre, il nous fallait enfin faire intégrer l’utilisation des logiciels libres dans nos activités. Nous croyons que l’Afrique a besoin des logiciels libres pour pouvoir garder de l’argent et pouvoir le réinvestir dans d’autres domaines, notamment la santé, l’éducation, etc.

Nous sommes également en train de rechercher du financement pour agrandir cet espace. Nous recevons beaucoup de demandes et l’étroitesse de l’espace est un frein qui nous empêche de recevoir plus de personnes.

ovillage

A LIRE : 7 Questions à…

Phonerol : Quels conseils pour cette jeunesse qui se veut se lancer dans des activités sur internet ?
Cyriac Gbogou : La patience et l’amour de ce qu’on fait. Il ne faut surtout pas rechercher des gains immédiats. Pour imager, nous pouvons dire que c’est des graines que l’on met en terre et que l’on doit arroser. Ceci demande un entretien quotidien et du travail.

Il faut aussi qu’ils soient passionnés par ce qu’ils font. Il ne faut pas chercher le gain pour nous, mais rechercher le gain pour l’autre.
Nous avons vu des projets naitre, aujourd’hui, ces porteurs ont gagné des millions, mais cela ne nous a pas empêchés de continuer.

A LIRE:  #Doodle – La bévue de Google annonçant l’indépendance de la Côte d’Ivoire le 7 Novembre

Phonerol : Quelles sont vos sources de motivation ?
Cyriac Gbogou : Voir cette Afrique changée. Nous ne voulons plus voir des jeunes payer de l’argent et aller mourir en mer. Beaucoup espère que là-bas est mieux qu’ici, alors que nous avons tout ici. Comme nous aimons à le dire dans un de nos slogans qui est une pensée de Florent Youzan, Cofondateur de Ovillage, chaque problème d’un Africain est une idée d’entreprises. Faisons de nos problèmes des initiatives, des entreprises et nous verrons que l’Afrique sera meilleure et pourquoi pas le meilleur des continents.

Chaque problème d’un Africain est une idée d’entreprises. Florent Youzan

Phonerol : Quels sont vos projets à venir ?
Cyriac Gbogou : Construire ce village, ce village qui sera à cheval entre notre culture et la technologie. Ce village ou tout le monde pourra venir travailler et échanger. Et pourquoi pas, faire de ovillage cette future Silicon Valley de la sous région. Je pense que nous sommes sur la bonne voie.

Phonerol : Quel est votre mot de fin ?
Cyriac Gbogou : Pour finir, je dirais que le village est ouvert à tout le monde. On me demande souvent comment devenir villageois, c’est simple, vous devez juste participer à une nos activités. Devenir villageois c’est franchir la porte de notre village. C’est dire que tout le monde est villageois. Nous vous attendons tous pour que nous puissions développer ensemble non seulement la Cote d’Ivoire, mais aussi l’Afrique.

www.ovillage.ci
info@ovillage.ci
+225 22 00 58 50
Cyriac Gbogou : 09 20 72 07

A LIRE:  Top 5 Launcher Android - Notre sélection des meilleurs

View Larger Map

Comments

comments

A propos de Zak Le Messager

Économiste, amoureux des TICS, de musique et de photos. Rédacteur web, Web conseiller et surtout amoureux de JÉSUS.

Un commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*